IMG 1901

Concours de ''Scènes à 2.3''

Actualité

Deux classes du Lycée Robert-Schuman ont participé aux ateliers et au concours de ''Scènes à 2.3'' cette année. Encadrés par leurs professeurs de français Pascale Hury et Marie-Lyne Keller et par des professionnels du théâtre, les élèves des classes de 702 et 4CM1 ont pu se familiariser à différentes techniques théâtrales pour passer ensuite à l'analyse, à l'interprétation et à la mise en espace de scènes de théâtre. Cinq équipes ont pu participer ensuite au concours inter-lycées organisé aux Rotondes et réaliser la représentation finale devant un jury de professionnels. Une équipe de la classe de 702 a remporté le premier prix en jouant la pièce ''Ange et Démon'' de René Stamegna. Un grand bravo à tous les participants et particulièrement aux lauréates Michelle Bourquel, Selin Salimovic et Chiara Pinheiro. Ce projet a pour ambition de transmettre aux lycéens le plaisir de la pratique du théâtre et de la langue française. Le théâtre l'encourage à aller vers l'autre, à créer des liens, tout en lui donnant une idée de la complexité des rapports sociaux et la recherche de solutions. Le jeune, comme l'explique le grand dramaturge anglais Edward Bond dans ''l'enfant dramatique'', n'est jamais passif par nature et il ne saurait se contenter de voir le monde à travers les lunettes de l'adulte :il veut apprendre à décrire et à exprimer à sa façon ce qu'il perçoit et éprouve. Apprendre à jouer et rejouer le monde, avant qu'on soit adulte, est donc fondamental. Galerie photos

Publié le 28 juin 2017
Restes de guerre 8

Restes de guerres

Actualité

Le 17 février 2017, les élèves de la classe 7O1 se sont rendus à Esch/Alzette avec leur professeur de français pour visiter l'exposition «Restes de guerres». Cette exposition à ciel ouvert qui est une rétrospective des conséquences des deux guerres mondiales sur les victimes civiles en Grande Région, présente aussi la problématique des victimes civiles de restes explosifs comme un sujet toujours d'actualité au regard des conflits actuels en Syrie, en Irak, au Yémen, au Soudan du Sud etc. A l’aide des différents panneaux de l’exposition («Les armes tuent aussi les civils», «Champs de mines, champs de ruines», «Blessures des corps», «Blessures de l’âme et du coeur», «Prévention et éducation au risque», «Que dit le droit?», «Focus sur le Luxembourg»), Cyrielle Chibaeff s’est donné beaucoup de mal à expliquer aux élèves que les démineurs sortent sur le sol luxembourgeois encore aujourd’hui environ 250 jours par an et que plus ou moins cinq tonnes de munitions non explosées sont trouvées chaque année au Grand-Duché de Luxembourg. D’autre part, la chargée de communication de Handicap International a profité de l’occasion pour expliquer aux jeunes quel est le travail exact de son association dans les anciennes zones de conflit tout comme l’importance de son travail de déminage et d'éducation pour les populations civiles. Même si cette visite s’est faite à peine quelques heures avant le début des vacances de Carnaval, période plutôt amusante de l’année, elle n’a laissé indifférent personne et elle a permis aux élèves de comprendre quels sont les réels dangers des mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions.  http://www.handicap-international.lu/restes-guerres-exposition-oubli

Publié le 17 février 2017
Researchers Days 3

Researcher’s Days

Actualité

Um Freiden den 2. Dezember hunn d'3eBC2 an d'4eM5 en Ausfluch op Esch-Belval an d'Rockhal gemaach, wou déi néngten Editioun vun de Researcher’s Days stattfonnt huet. Heibäi handelt et sech ëm eng Veranstaltung, wou déi verschidde Fuerscher aus dem Land hier Projeten an Aarbechte kënne presentéieren an och Kontakt mat de Leit hunn. Et geet dorëms, dem Public de Fuerscher hier Aarbecht méi verständlech ze maachen an hinnen ze weisen, dass och si nëmme ganz normal Leit sinn. An der Rockhal befannen sech eng Rei Stänn, e bëssi wei op enger Foire, wou een sech iwwer déi verschiddensten Themen informéiere kann. Déi ganz wëssenschaftlech Bandbreet gëtt ofgedeckt, dat heescht et geet vun de Gravitatiounswellen an der Physik iwwer d'Wierkung vu Sonnecrème bis hin zur Verdauung. Et ass also fir jiddereen eppes dobäi. Nodeems sech d'Schüler moies op der Gare getraff hunn an du mam Zuch dohinner gefuer sinn, konnten si fräi duerch d'Hal goen a sech déi Stänn ukucken, déi si perséinlech interesséiert hunn. Moies gouf och eng Konferenz iwwer kënschtlech Intelligenz vum Patrick Glauner am "Science Café" gehalen, bei där hien eng Aleedung zu deem Thema ginn huet. Dës gouf vun enger interessanter Diskussioun tëschent de Schüler an him, wou si hier Meenung zu dem Thema äusseren awer och Froe stelle konnten, suivéiert. Am fréie Mëtten ass et dunn awer och schonn erëm fir d'Schüler mam Zuch zeréck Richtung Stad gaangen. En Interview mam Patrick Glauner fannt dir an der nächster Ausgab vun der Fënnef Vir Zwou, der Schülerzeitung, op den Säiten 24-26. Gianni Di Paoli (3BC2)

Publié le 02 décembre 2016