Fréijoër 2018

L'offre scolaire au Lycée Robert-Schuman
 

Notre lycée offre l'enseignement secondaire de la classe de 7e d'orientation jusqu'aux classes de 1re pour toutes les sections sauf E (Beaux Arts) et F (Musique). L'horaire est celui de la journée continue allant de 7.55 à 13.55 heures. Nos effectifs varient entre 750 et 800 élèves.

En savoir plus sur notre lycée

 


École Ambassadrice du Parlement Européen

Le 28 septembre 2018 notre école a reçu officiellement une plaquette qui la certifie comme École Ambassadrice du Parlement Européen. Deux membres de notre groupe de Junior Ambassadeurs, de même que 2 Senior Ambassadeurs et notre directrice, étaient présents à la cérémonie de remise de plaque dans le bâtiment Schuman au Kirchberg, en compagnie de 3 députés européens.
 

 


 

Mam Tram an d'Coque
 

Endlech ass et esou wäit an d’Schüler vum Lycée Robert-Schuman fueren säit der Rentrée 2018 mam Tram vum Theater iwwert d’rout Bréck an d’Coque schwammen.

 


Diplomiwwerreechung 2018

Eis Felicitatiounen un all Première-Schülerinnen a Schüler aus dem LRSL déi hiren Diplom en Donneschdeg de 05. Juli 2018 während énger feierlecher Zeremonie amTramsschapp kritt hunn. Mir wënschen hinne vill Erfolleg fir d‘Zukunkt.
 


Actualités

Haneen Zoabi - 1

Madame Haneen ZOABI au LRSL

Actualité

Le 22 juin, la classe de 2CA du Lycée Robert-Schuman a eu le grand honneur d’accueillir Madame Haneen ZOABI, député palestinienne du Parlement israélien, la Knesset. Invitée par le Comité pour une Paix Juste au Proche-Orient et accompagnée de sa coordinatrice, Madame Nathalie Oberweis, cette ancienne professeure a tenté de nous faire comprendre de manière très pédagogique et avec émotion la situation inextricable dans laquelle vivent les Palestiniens de cette région, la Palestine. Qu’ils soient à Gaza ou en Cisjordanie ou encore habitants d’Israël, ils doivent - d’après Madame Zoabi – être considérés comme étant les victimes d’un État nommé Israël, qui leur a enlevé leur terre et de plus en plus de droits, alors qu’Israël se considère et clame être un État démocratique. Pour elle, c’est de l’apartheid, du racisme, qui doit être puni! Malheureusement, il n’y avait pas assez de temps pour répondre à toutes les questions, mais Madame Zoabi a surtout insisté sur l’esprit critique  que tout un chacun – et particulièrement les élèves - doit développer  afin d’appréhender des sujets aussi complexes sous divers angles et points de vue. Lorsque l’année prochaine, le cours d’histoire traitera de cette délicate problématique, les élèves repenseront à cette très intéressante conférence de Madame Zoabi, que nous remercions chaleureusement.

Publié le 07 septembre 2018