Restes de guerre 8

Restes de guerres

Description


Le 17 février 2017, les élèves de la classe 7O1 se sont rendus à Esch/Alzette avec leur professeur de français pour visiter l'exposition «Restes de guerres». Cette exposition à ciel ouvert qui est une rétrospective des conséquences des deux guerres mondiales sur les victimes civiles en Grande Région, présente aussi la problématique des victimes civiles de restes explosifs comme un sujet toujours d'actualité au regard des conflits actuels en Syrie, en Irak, au Yémen, au Soudan du Sud etc.

A l’aide des différents panneaux de l’exposition («Les armes tuent aussi les civils», «Champs de mines, champs de ruines», «Blessures des corps», «Blessures de l’âme et du coeur», «Prévention et éducation au risque», «Que dit le droit?», «Focus sur le Luxembourg»), Cyrielle Chibaeff s’est donné beaucoup de mal à expliquer aux élèves que les démineurs sortent sur le sol luxembourgeois encore aujourd’hui environ 250 jours par an et que plus ou moins cinq tonnes de munitions non explosées sont trouvées chaque année au Grand-Duché de Luxembourg.

D’autre part, la chargée de communication de Handicap International a profité de l’occasion pour expliquer aux jeunes quel est le travail exact de son association dans les anciennes zones de conflit tout comme l’importance de son travail de déminage et d'éducation pour les populations civiles.

Même si cette visite s’est faite à peine quelques heures avant le début des vacances de Carnaval, période plutôt amusante de l’année, elle n’a laissé indifférent personne et elle a permis aux élèves de comprendre quels sont les réels dangers des mines antipersonnel et des bombes à sous-munitions. 

http://www.handicap-international.lu/restes-guerres-exposition-oubli

 Retour aux articles